Les guides de Flint

DÉTERMINER MON PROJET IMMO
DÉTERMINER MON PROJET IMMO
Habiter ou investir ?

Vous souhaitez investir dans l’immobilier mais hésitez entre l’achat de votre résidence principale ou bien effectuer un investissement locatif ?

La réponse dépend bien sûr de vos envies, de vos moyens, mais aussi de nombreux facteurs, comportant des avantages et des inconvénients en fonction de votre situation. Flint vous éclaire.


Évaluer sa situation pour faire le bon investissement  


L’investissement immobilier, quel qu’il soit, est un placement réputé sûr

(attention cependant à ne pas se retrouver contraint de vendre en période de crise financière ou autre), et attire de plus en plus grâce aux intérêts à

taux bas.

La logique veut qu’un investissement pour une résidence principale vienne avant tout investissement locatif. Cependant, ce n’est pas toujours le cas selon votre situation financière, et l’inverse peut s’avérer plus rentable, voire lucratif.

L’achat d’un logement est avant tout un projet de vie et doit se réfléchir sur le long terme. Il est donc primordial de bien connaître les différentes options qui s’offrent à vous.


  • Le montant de vos impôts et la défiscalisation immobilière


Il existe différentes lois de défiscalisation, à choisir selon votre situation financière et vos objectifs.


- le déficit foncier, pour les locations en non meublé

- le dispositif Denormandie, en achetant un logement à rénover

- le dispositif “Louer abordable” (ou dispositif Cosse), en louant un logement avec un niveau de loyer abordable à un ménage modeste

- la loi Pinel, pour les logements neufs ou les logements réhabilités pour atteindre les performances techniques du neuf

- le dispositif Censi-Bouvard

- la loi Malraux pour les monuments historiques et les biens classés

- la loi Girardin pour le logement social dans les DOM-TOM.


Avec le principe de la défiscalisation immobilière, l'État encourage l'achat de certains types de biens immobiliers en accordant des réductions d'impôt. La défiscalisation connaît un grand succès, car elle permet de devenir propriétaire sans débourser d'argent ou presque :


- achetez en empruntant

- louez votre bien (supposez aussi des périodes de vacances entre vos

locataires, de travaux de rafraichissement périodes)

- remboursez l'emprunt avec le loyer perçu auquel s’ajoute la réduction d'impôt


Selon les lois qui correspondent à votre situation et le type d'investissement, votre bien immobilier peut être financé entre 50 et 70 % par le locataire et l'État.


Certains dispositifs de défiscalisation sont destinés à des contribuables se situant dans les tranches d'imposition les plus élevées, quand d’autres permettent de récupérer son bien pour y habiter à une échéance plus ou moins courte. 


  • Votre capacité d’emprunt


La capacité d’emprunt est différente pour un investissement locatif que pour l’achat d’une résidence principale.

Dans le cas d’un investissement locatif, elle dépend bien sûr des revenus que vous allez en tirer, selon la valeur du bien et de sa localisation. Il est donc important de s’informer sur le potentiel locatif de la ville où vous souhaitez effectuer votre investissement. Les critères d’équipement devront également être attractifs, plus en vue du mode de vie de votre futur locataire que du vôtre.

Dans le cas d’une résidence principale, l’investissement implique de se trouver dans une situation stable à la fois personnellement et professionnellement.  L’âge moyen d’accession à la propriété est aujourd’hui estimé à 37 ans en France.

Au-delà de votre capacité d’emprunt, la durée d’occupation de votre logement est également un paramètre primordial dans la rentabilité de votre achat.

Conseil de Flint : il existe des dispositifs qui peuvent vous faciliter l’acquisition de votre résidence principale, comme le prêt à taux 0, le prêt à 1 % à Paris ou le prêt accession sociale.


Résidence principale ou immobilier locatif ?


  • La résidence principale, un investissement long terme 

Être propriétaire comporte de nombreux avantages, perceptibles au quotidien et bénéfiques sur la durée.

En effet, vous avez la liberté d’aménager le bien à votre guise et d’y entreprendre des travaux, vous construisez un patrimoine pour une retraite sereine et vos mensualités sont constantes dans le cas d’un emprunt à taux fixe.

Cependant, c’est est un projet sur le long terme : il vous faut détenir le bien sur une durée suffisante afin d’amortir votre investissement, et donc anticiper les possibles évolutions de vos situations professionnelle et personnelle.

Par ailleurs, l’achat d’une résidence principale ne donne lieu à aucun dispositif de défiscalisation, qui peuvent s’avérer très incitatifs en ce qui concerne investissement locatif.


  • L’immobilier locatif, un investissement futé 


Malgré la logique populaire, il peut s’avérer plus intéressant d’acheter un logement avec pour objectif de le louer, avant d’acquérir sa résidence principale.

En effet, un tel investissement peut constituer un apport pour acheter votre résidence principale, en épargnant les loyers perçus sur la période.

De plus, les dispositifs souvent très avantageux incitant à l’investissement locatif attirent de plus en plus (voir les mesures de défiscalisation listés plus haut).


Dans les deux cas, votre projet immo sera une belle aventure, peut-être

celle d’une vie, et GoFlint est à vos côtés pour vous accompagner pas à pas. Parcourez les guides de Flint pour trouver toutes les réponses à vos questions, et trouvez le bien qui vous correspond grâce au moteur de recherche par temps de trajet.