Les guides de Flint

DÉTERMINER MON PROJET IMMO
DÉTERMINER MON PROJET IMMO
Locataire ou propriétaire ?

“Ah si c’était chez moi, je ferais bien tomber cette cloison !…”

Être propriétaire confère de grandes libertés, mais aussi beaucoup de responsabilités. Être locataire autorise plus de flexibilité, mais qu’en est-il de la rentabilité ?

Vous avez du mal à vous décider ? Flint vous aide dans les premières réflexions de votre projet immo.


1. Être propriétaire : avantages et inconvénients


Avantages : un investissement, un patrimoine, une sécurité


Être propriétaire comporte de nombreux avantages, perceptibles au quotidien et bénéfiques sur la durée :


- vos dépenses de logement mensuelles (qui disparaissent dès la fin de votre emprunt) sont un investissement

- vos mensualités sont constantes dans le cas d’un emprunt à taux fixe (contrairement à un loyer, sujet à l’indexation annuelle)

- selon l’évolution de vos revenus, vous pouvez adapter vos mensualités et la durée de votre emprunt

- vous bénéficiez d’aides grâce aux dispositifs d’accession à la propriété

- vous avez la liberté d’aménager le bien à votre guise et d’y entreprendre des travaux

- vous construisez un patrimoine pour une retraite sereine

- selon l’évolution de votre quartier, votre investissement sera susceptible de prendre de la plus-value.


Conseil de Flint : dans un marché où les prix de l’immobilier sont en constante hausse, et où les taux des crédits restent faibles, il est peut-être intéressant de devenir propriétaire.


Inconvénients : de nouvelles charges et des risques non négligeables


Devenir propriétaire comporte également des contraintes et de nouvelles obligations :


- vous serez soumis à de nouvelles impositions comme la taxe foncière, ainsi que d’autres dépenses comme les charges de copropriété (dans les cas d’un immeuble) et les frais de rénovation, d’entretien…

- les frais d’acquisition comme les frais de notaire et les frais d’agence qui s’ajoutent au prix du bien sont importants

- si vous contractez un emprunt, il devra être accompagné d’une garantie (caution, hypothèque) qui génère des frais supplémentaires si vous vous n’avez pas terminé de rembourser votre crédit au moment de la revente

- l’achat d’un bien immobilier est un projet sur le long terme : il vous faut détenir le bien sur une durée suffisante afin d’amortir votre investissement, et donc anticiper les possibles évolution de vos situations professionnelle et personnelle

- vous êtes tributaire de l’évolution de votre quartier, avec des emménagements parfois contraignants ou à risque de dévaluer votre bien (route, immeuble en vis-à-vis…)

- vous devrez supporter les éventuels problèmes de voisinage et disputes de copropriété

- les bénéfices à la revente ne sont pas systématiques : il peut être difficile de trouver acquéreur et il existe parfois un risque de revente à perte


2. Être locataire : avantages et inconvénients


Avantages : une grande liberté


Être locataire offre une grande liberté de mobilité et peu de responsabilités :


- vous êtes libre de quitter le logement dès que vous le souhaitez (en respectant toutefois la durée du préavis)

- sur du court ou du moyen terme, la dépense totale en loyers est inférieure au coût total des mensualités par rapport à un achat

- les coûts de travaux et gros entretien sont à la charge du propriétaire

- sans crédit immobilier, vous avez plus de latitude pour contracter d’autres crédits, pour un véhicule ou un projet professionnel par exemple. 

- la hausse des prix de l’immobilier entraîne une hausse des tarifs à la vente. En revanche, les tarifs de location sont restés stables du fait de l’encadrement des loyers. Dans certaines zones, vous aurez donc accès à un meilleur logement (logement plus grand par exemple) pour un même budget de loyer mensuel.


Inconvénients : des fonds perdus


Malgré une responsabilité financière limitée, la location n'est pas rentable sur le long terme :


- vous loyers ne sont pas fixes, ils subissent une hausse annuelle suivant l'indice de référence des loyers

- sur du long terme, la dépense totale en loyers est supérieur au coût total des mensualités par rapport à un achat

- vous êtes limité dans l’aménagement et les travaux que vous pouvez effectuer dans le logement (sauf accord du propriétaire)

- votre propriétaire peut reprendre le bien à la fin de votre contrat de bail (ou avec préavis), impliquant pour vous des frais de déménagement

- votre propriétaire peut vendre le bien en cours de bail. Vous aurez droit de vous positionner à l’acheter mais les loyers versés jusqu’alors ne seront pas pris en compte et vous devrez régler le prix intégral du bien.


L’acquisition d’un bien immobilier octroie une aisance et une sécurité matérielle, particulièrement dès la fin de votre crédit.

La location en revanche permet une flexibilité financière en réalisant des économies pendant un certain temps permettant de placer votre épargne.

Il n’y a pas de meilleur choix qu’un autre, si ce n’est celui qui correspond à votre style de vie et à vos projets personnels et professionnels !