Les guides de Flint

IMMOBILIER ET COVID: LES 5 CHANGEMENTS MAJEURS À SAVOIR
IMMOBILIER ET COVID: LES 5 CHANGEMENTS MAJEURS À SAVOIR
Acheteur, vendeur, locataire : évolution de l'immobilier


La crise sanitaire qui touche le monde entier depuis plus de 18 mois a forcé l’évolution des modes de vie de bon nombre d’entre nous, tant sur les plans personnel que professionnel.

La demande, en achat et en location, reste forte et les français veulent toujours devenir propriétaires !

Flint vous éclaire et vous donne toutes les infos pour comprendre l’évolution du marché de l’immobilier et des choses qui ont changé ces derniers mois.



1- Profils d’acheteurs : qui sont-ils ?


Les confinements à répétition ont poussé les entreprises à réorganiser leurs modes de travail et démocratiser le télétravail. Beaucoup d’employés et de travailleurs indépendants se retrouvent donc avec un besoin supplémentaire : un espace de travail à la maison.

La recherche de biens avec espace extérieur ou d’espace vert a aussi explosé sur la dernière année avec +50% sur ce type de demandes.

Un détail mais pas des moindres si vous vendez votre bien : le potentiel la connexion internet de votre logement peut aussi faire la différence pour nos télétravailleurs.

Les potentiels acquéreurs ont besoin d’espace de qualité, et les futurs vendeurs qui possèdent ce type de bien sur le marché ont tout à y gagner !



2- Profils d’acheteurs : où cherchent-ils ?


Pour une meilleure qualité de vie et des temps de transports réduits, les villes moyennes sont les grandes favorites des recherches de ces derniers mois. Perçue comme plus dynamique qu’il y a 10 ans, la tranquillité, la proximité avec la nature, le coût de la vie, les logements plus spacieux... sont les grands atouts dans ce chamboulement de l’immobilier.



3- Mes visites : quelles conditions ?


Pour les particuliers, les restrictions du début de la crise concernant les visites immobilières sont maintenant assouplies. Un nouveau protocole a été validé par le Conseil Scientifique Covid-19 en décembre 2020 permettant la poursuite des visites immobilières, dans le respect de règles sanitaires strictes :

- les visites ne pourront se faire uniquement sur rendez-vous fixé à l’avance.

- la limite d’une personne par bien visité est remplacée par une jauge maximale de 8m² de surface par personne ou par unité épidémiologique (exemple : une famille, un couple). Lorsque le bien est occupé, l’accord écrit préalable de l’occupant reste de rigueur.

- la durée d’en rendez-vous avec un acquéreur ne doit, en théorie, pas excéder 30 minutes.

- les gestes fixés par le protocole doivent être respectés : port du masque, usage de gel désinfectant, espacer les visites d’un quart d’heure, aérer.

Les agents immobiliers ont fait partie des professions en partie bloquées par les restrictions sanitaires gouvernementales. Heureusement, depuis le 13 février, le Comité de concertation a décidé d’autoriser les visites de logement dans le cadre des activités des agents immobiliers professionnels.



4- Crédit immobilier : quels changements ?


En février 2021, les taux des crédits immobiliers sont sur une tendance à la baisse. Selon votre banque et votre profil emprunteur, vous pourrez maintenant bénéficier d’une réduction de taux de 0,05 % à 0,25 %.

En moyenne, les taux de crédit tablent à 1,05 % sur 15 ans, 1,25 % sur 20 ans et 1,45 % sur 25 ans. Les taux actuels sont donc vraiment intéressants !

Mais avant de vous précipiter à la banque, il va falloir vous assurer que votre profil va suffisamment les séduire. En effet, les banques et organismes d’emprunts sont maintenant plus sélectifs face aux profils emprunteurs. Dans un contexte où les situations professionnelles sont parfois devenues incertaines, le montant de votre apport (autour de 15% du montant de votre projet) fera la différence afin de faciliter les capacités de remboursement. Vous obtiendrez par la même occasion des taux plus attractif auprès de votre banque.

Vous avez peu d’apport ? Pas de panique ! Faites une évaluation gratuite de votre profil sur Helloprêt. Vous y trouverez toutes les options qui s’offre à vous, en plus de l’accompagnement d’experts du prêt immo (tout ceci depuis votre canapé !)



5- Difficultés à se loger : quelles aides ?


Perte de revenus, perte d’emploi, CDD non renouvelé, perte de son alternance ou de son stage… La crise sanitaire n’a pas épargné les actifs français.

Si vous avez des difficultés à payer votre loyer depuis le début de la crise sanitaire, sachez qu’il existe des aides financières auxquelles vous pouvez prétendre pour vous aider à passer cette période difficile.


- vous avez moins de 25 ans : un élargissement de l’aide à l’installation des jeunes actifs aux moins de 25 ans à été décidé en février 2021.

Cela signifie que “pour son premier bail”, un jeune français de moins de 25 ans, titulaire d’un CDI, CDD ou contrat d’intérim, avec un salaire inférieur à 1000 euros net par mois, pourra bénéficier d’une aide de 1000 euros pour s’installer dans son logement.


- vous êtes locataire ou propriétaire : Action pour le Logement propose une extension et une évolution de l’aide exceptionnelle aux impayés de logement. Si vous avez perdu votre emploi depuis le début de la crise sanitaire, et si vos revenus sont compris entre un SMIC et 1,5 SMIC, vous pouvez bénéficier d’une aide de 150 euros par mois pendant 6 mois.


- si vous avez toujours des difficultés à payer votre loyer malgré les aides mises en place, vous pouvez prendre contact avec votre propriétaire pour lui expliquer votre situation. Même si les loyers sont toujours dû et doivent être intégralement payés à la date prévue, un report et un étalement du paiement du loyer sont parfois possibles.